Les 400 Coop

votre supermarché autogéré, coopératif et solidaire à Paris 11ème

Play Video about légumes

La coop sur France 3

coopérative

Tous les coopérateurs et les coopératrices ont une part du supermarché et prennent toutes les décisions ensemble, selon le principe : 1 personne = 1 voix.

3 h par mois

Chaque membre fournit 3 heures toutes les 4 semaines pour effectuer les diverses tâches inhérentes à la vie du supermarché coopératif (caisses, livraisons, accueil…).

Nos produits

L’essentiel des produits alimentaires, d’entretien et d’hygiène, en grande majorité bio et/ou local, est présent dans notre supermarché et surtout… choisi par les coops !

au bon prix

Le bénévolat permet de pratiquer des marges basses, qui se traduisent par des prix raisonnables (sur les produits achetés au juste prix pour les producteurs).


supermarche-rayons-clients

Rencontrons-nous

Réunions d’information dans l’espace convivialité du supermarché coopératif, les mardis dès 19h30. Pendant ces réunions, on vous parle de tout : l’historique, le fonctionnement, les valeurs, les produits…

Au plaisir de vous rencontrer.

ADRESSE du supermarché coopératif

65 boulevard de Charonne 75011 PARIS
Métros : Avron, Alexandre Dumas, Nation

fruits-legumes-mains

le supermarché coopératif... comment ça marche ?

Les coop’s font leurs courses dans un supermarché…

Vous pouvez faire l’intégralité de vos courses “du quotidien” dans ce supermarché : produits alimentaires, frais ou secs, aussi bien que des produits d’hygiène et d’entretien. En tant que membre de la coopérative, vous avez la possibilité de participer au choix des produits qui garniront les rayons du supermarché : on prend collectivement le pouvoir sur la politique d’achat et d’approvisionnement !

Il ne serait pas sensé d’imaginer concurrencer les commerces discount, tout en étant respectueux du travail des producteurs, en leur payant un tarif juste.  La marge fixe effectuée sur tous les articles vendus est 20 %. Ça change au niveau du budget courses, avec des économies d’environ 10 % !

… dont ils/elles sont propriétaires…

Pour devenir coop, vous investissez dans des parts sociales du supermarché (100 €, une fois pour toute la vie, lors de la souscription). Pour que l’aspect financier ne soit pas un frein à l’engagement du plus grand nombre, des exceptions quant à la souscription des parts sociales sont prévues (10 € pour les étudiants boursiers et les allocataires des minima sociaux).

… dans lequel ils/elles travaillent 3 h toutes les 4 semaines…

Parce que nous souhaitons que le fonctionnement du supermarché ne repose pas (ou peu, ou pas encore) sur des salariés, il nécessite l’engagement des coop’s pour « le faire tourner » : tenir la caisse, commander les produits, les réceptionner, les mettre en rayon… Il y a tant à faire !

Ainsi, vous vous engagez sur un créneau (par exemple, 16h-19h le mardi de la semaine B), lors duquel vous avez à réaliser en équipe les tâches nécessaires au bon fonctionnement du lieu.

kiwis-bio-400coop

Sur la nature des tâches, nous nous organisons intelligemment pour prendre en compte les contraintes et difficultés de chacun (port de choses lourdes, posture debout, etc.) : il y a toujours quelque chose à faire et votre contribution à la convivialité du lieu sera déjà précieuse !

… et qui fonctionne selon des règles décidées collectivement.

En tant que propriétaire du supermarché, vous avez désormais votre mot à dire sur la manière dont il fonctionne, à travers les différentes instances mises en place.
Nos statuts coopératifs assurent le principe : 1 personne = 1 voix.

Horaires d'ouverture

LUNDI – VENDREDI : 10h45 > 13h / 16h15 > 20h

SAMEDI : 9h > 19h30   DIMANCHE : 10h15 > 12h30

La Coop est fermée les jours fériés.

Nos valeurs

  • Permettre l’accès à une alimentation saine, qualitative et durable ;
  • Encourager une économie de proximité, avec des producteurs locaux ;
  • Créer un espace convivial, permettant de renforcer la cohésion sociale ;
  • Proposer des prix justes : un prix le plus accessible possible pour les membres de la coop, tout en rémunérant correctement le travail du producteur ;
  • Proposer une politique de transparence de l’information sur les produits et sur le fonctionnement du supermarché et des nouvelles formes de consommation ;
  • Lutter contre le gaspillage alimentaire et le suremballage, par la promotion de la vente en vrac ;
  • Promouvoir le modèle coopératif et l’innovation sociale via la diffusion en open source (libre de droits) des outils et des connaissances développés.

les débuts...

événements :

Toutes les soirées sont publiques, Ouvertes à tous.tes, coopérateur.trices ou non. Invitez vos ami.es